QCM et égalité Filles / Garçons

Petit article trouvé en ligne qui m’a interpellé:

Comme il s’agit bien d’un post lié à la pédagogie, je le mets dans la partie communauté de pratique (mais j’imagine que cela va sans doute faire réagir également les personnes de la communauté « égalité femmes hommes »).

Personnellement, je n’utilise pas vraiment les points négatifs dans mes quiz… et j’avoue n’avoir vu la limite de cette évaluation que dans le cas de personnes dyslexiques (où en effet, la méthode est un obstacle en elle-même).

Je suis curieux de connaître les préconisations de l’Université en matière de docimologie quant à l’impact de certains quiz sur une discriminations genrée liée à l’estime de soi plus qu’aux connaissances et aux compétences.

Quelles sont vos observations sur le sujet?